Voitures électriques : quels sont les modèles les plus attendus en 2023 ?

L’année 2022 fut riche pour la voiture électrique, avec la présentation et le lancement de nombreux modèles tous plus intéressants les uns que les autres. 2023 s’annonce sous les meilleures auspices avec un programme déjà bien chargé !

Si vous suivez avec assiduité l’actualité automobile, vous n’êtes sans doute pas passé à côté des nombreuses nouveautés électriques qui ont été présentées en 2022. Renault Mégane E-Tech, Peugeot e-308, MG4, Nissan Ariya, Mercedes EQE

Les voitures électriques n’ont jamais été aussi nombreuses, et les clients ne s’y trompent pas, puisque les ventes de voitures électriques n’ont jamais été aussi élevées en France et en Europe. Cette année, nous avons même assisté à une bascule historique avec, pour la première fois dans l’Hexagone sur un mois, davantage de voitures 100 % électriques vendues que de modèles diesels.

L’année 2023 s’annonce encore riche en nouveautés, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Découvrez au sein de notre liste les modèles électriques les plus importants qui devraient être présentés en 2023 selon les informations dont nous disposons actuellement. Plusieurs surprises ne sont certainement pas à exclure tout au long de l’année !

Les voitures électriques européennes

Renault 5 E-Tech

Ce sera sans doute la nouveauté la plus attendue en France, tout véhicule confondu ! Le grand retour de la R5 se précise, en version électrique cette fois-ci. Un concept-car annonçant son design a déjà été présenté. On s’attend donc à une voiture de moins de quatre mètres de long qui reposera sur la plateforme CMF-B EV.

Renault n’a rien annoncé concernant ses performances, mais le moteur pourrait être proche de celui utilisé sur la Zoé R135, soit une puissance de 100 kW (136 ch). Une version sportive développée par Alpine est aussi prévue, mais en 2024.

Mini Aceman

Mini va présenter une nouvelle voiture électrique en 2023, et elle pourrait faire le lien entre la Mini Cooper et le Countryman. Ce modèle a déjà été annoncé via le concept-car Mini Aceman. Malheureusement, Mini n’a donné aucune information sur la fiche technique de son concept.

Peut-être reprend-il les caractéristiques de la Mini Cooper SE, à savoir un moteur électrique de 184 chevaux et 270 Nm de couple, associé à une batterie de 32,6 kWh lui permettant de 230 km. Concernant le moteur, il y a des chances, par contre pour la batterie, le Aceman dans sa version de série devrait bénéficier d’une plus grosse batterie avec plus d’autonomie et aller chercher au moins les 400 km.

BMW i5

La Mercedes EQE ne sera bientôt plus seule dans la galaxie des grandes berlines allemandes de luxe. BMW va les rejoindre avec la i5 et sa version break i5 Touring. Il s’agira de la petite sœur de la BMW i7. Cette nouvelle BMW i5 n’a toutefois pas encore révélé les puissances de toutes ses versions et il faudra encore faire preuve d’un peu de patience avant d’en savoir plus à son sujet.

Selon les premières rumeurs, l’entrée de gamme devrait tourner autour des 213 kW (environ 290 chevaux), directement envoyés vers les roues arrière, pour en faire une pure propulsion. La batterie devrait afficher une capacité comprise entre 80 et 101,7 kWh environ et devrait permettre au break et à la berline de parcourir plus 600 kilomètres d’une traite selon le cycle mixte européen WLTP.

Citroën ë-C3

La Citroën C3 présentée en 2016 arrive en fin de carrière. Elle n’a jamais eu le droit à une version électrique puisqu’elle repose sur une ancienne plateforme qui n’est pas compatible. Mais les choses vont changer en 2023 avec l’arrivée d’une nouvelle C3 et, par conséquent, de la ë-C3.

Techniquement, il ne devrait pas y avoir de surprise, puisque la ë-C3 devrait reprendre le même groupe motopropulseur que la plupart des autres modèles du groupe, à savoir le nouveau bloc de 156 ch, et une batterie de 54 kWh pour une autonomie de plus de 400 km.

Fiat 600

Fiat lancera l’année prochaine un petit SUV destiné au segment B et dont la longueur devrait se situer autour de 4,10 mètres pour compléter l’offre de la Fiat 500. Ce véhicule devrait reposer sur la plateforme CMP de Stellantis, celle des DS 3 Crossback E-Tense et Jeep Avenger.

Techniquement, il ne devrait pas y avoir de surprise, puisque la Fiat 600 devrait reprendre le même groupe motopropulseur que la plupart des autres modèles, à savoir un bloc de 156 ch et une batterie de 54 kWh pour une autonomie d’environ 400 km, comme la ë-C3 citée plus haut.

Porsche Macan

Le groupe Volkswagen est en proie à des problèmes logiciels et cela touchera le Porsche Macan de nouvelle génération. Il devrait être présenté à la rentrée 2023, mais sa commercialisation ne devrait pas intervenir avec l’année suivante. Porsche n’a pas beaucoup communiqué à son sujet, mais nous savons que le SUV va reposer sur la nouvelle plateforme PPE (Premium Platform Electric), alors que la Taycan utilise quant à elle la base technique J1, tout comme l’Audi e-tron GT.

Si la Porsche Taycan se décline en deux niveaux de batteries, à savoir 79,2 et 93,4 kWh, le Macan EV devrait seulement embarquer un accumulateur de 100 kWh, soit entre 96 et 98 kWh utiles. Cela devrait lui permettre de revendiquer environ 600 km d’autonomie.

Ligier Myli

Voici sans doute la future meilleure ennemie de la Citroën Ami. Ligier prévoit de lancer sa première voiturette 100 % électrique, baptisée Myli. Trois batteries seront disponibles, à savoir 4,14 kWh, 8,28 kWh et 12,42 kWh, tandis que l’autonomie n’a quant à elle pas été annoncée par la marque.

La puissance devrait rester sous la barre des 6 kW, soit 8 chevaux, conformément à la réglementation sur les quadricyles légers de catégorie L6e, comme la Citroën Ami. La vitesse maximale devra aussi restée bridée à 45 km/h et elle pourrait être conduite dès 14 ans.

Nous avons même déjà les prix. Il faudra compter 12 499 euros pour s’offrir un exemplaire cette nouvelle Ligier Myli, qui sera officiellement lancée au printemps prochain. Comme l’Ami, cette nouvelle arrivante sera éligible au bonus écologique plafonné à 900 euros ou 27 % du coût d’achat.

Volvo EX30

En novembre dernier, Volvo a présenté son EX90, son nouveau porte-étendard 100 % électrique. La firme suédoise en a aussi profité pour annoncer qu’elle travaillait sur le développement d’autres SUV électrique, dont l’un d’eux serait le EX30, qui se situerait alors sous l’actuel XC40 Recharge dans la gamme. Il pourrait parcourir près de 440 kilomètres en une seule charge.

Le Volvo EX30 ne reposera donc sur la plateforme CMA actuellement utilisée, mais il utiliserait plutôt la base technique Sustainable Experience Architecture (SEA) du groupe Geely. Cette plateforme modulaire équipe déjà la nouvelle Smart #1 et sera également présente sur les futurs modèles Polestar.

1671878233 697 Voitures electriques quels sont les modeles les plus attendus

Mercedes EQG

Lui aussi sera présenté en 2023, mais sa commercialisation arrivera en 2024. Le Mercedes EQG sera le remplaçant direct du Classe G, mais en version tout électrique avec quatre moteurs pour chacune des roues. Nous ne disposons pas d’informations précises concernant ce modèle, à ceci près qu’il disposera d’une fonction bien utile en milieu tout-terrain : le Tank Turn.

Il s’agit en pratique de permettre à l’EQG d’effectuer un ou plusieurs tours sur lui-même, pour se sortir de situations éventuellement périlleuses. Voici une petite démonstration de ce qu’il peut faire en vidéo.

Peugeot e-408

Cette version n’est pas dans le plan produit de Peugeot pour 2023 étonnamment, mais elle devrait être présentée cette même année. Sa commercialisation interviendra sans doute en 2024.

Nous n’avons, pour le moment, aucune information concernant ce modèle, mais compte tenu du fait qu’il s’agit d’une cousine technique à la Citroën ë-C4 X, il y a fort à parier qu’elle embarque le même groupe motopropulseur, à savoir un bloc électrique de 156 ch et une batterie de 54 kWh pour une autonomie supérieure à 400 km.

Audi Q6 e-tron

Il n’y aura pas beaucoup de nouveautés électriques chez Audi l’an prochain, mais la principale sera sans doute ce nouvel Audi Q6 e-tron. S’il faudra attendre sa révélation dans les prochains mois pour en savoir plus, on sait toutefois que ce nouvel Audi Q6 e-tron reposera sur la nouvelle plateforme PPE développée avec Porsche.

Celle-ci sera notamment compatible avec la technologie 800 volts, équipant déjà la Porsche Taycan et permettant de profiter notamment d’une charge plus rapide. Ce nouvel arrivant dans le catalogue devrait alors pouvoir encaisser jusqu’à 270 kW, comme l’Audi e-tron GT, permettant de passer de 5 à 80 % en seulement 25 minutes.

Volkswagen ID.3 restylée

Ce ne sera pas une nouveauté à proprement parler, mais les changements devraient être assez drastiques pour la Volkswagen ID.3. Déjà, elle devrait changer un peu de look et s’orienter plus « SUV » avec une version spéciale.

Elle reposera ensuite sur la future base technique MEB+, qui offrira une charge plus rapide grâce à une puissance en hausse, ainsi qu’une autonomie accrue, qui pourrait atteindre les 700 kilomètres. Selon Volkswagen, les voitures qui en seront équipées pourraient encaisser une puissance allant de 175 à 200 kW. Mais Volkswagen resterait sur une architecture 400 volts et non pas 800 volts.

Les voitures électriques asiatiques

Si vous avez assisté au Mondial de Paris qui s’est tenu à la rentrée dernière, vous n’avez certainement pas pu louper la présence des nombreux constructeurs asiatiques sur le salon. En 2023, ils devraient présenter de nombreux nouveaux modèles électriques que nous pourrions retrouver en Europe.

Hyundai Kona

Ce sera la grosse nouveauté pour Hyundai : la nouvelle génération du Kona. Le SUV urbain coréen ne devrait pas trop changer sa formule actuelle, ni même son look, puisque les prototypes actuellement en circulation ne semblent pas montrer de gros changements.

Les technologies devraient être mises à jour avec une nouvelle batterie et une autonomie encore en hausse qui pourrait dépasser les 500 km d’autonomie.

MG Cyberster

Ce sera l’un des produits les plus sexy de l’année, le roadster de chez MG. Le roadster devrait être basé sur une plateforme dédiée aux voitures électriques et pourrait techniquement recevoir la même base mécanique que la nouvelle MG4.

Ainsi, pour les versions d’entrée de gamme, MG pourrait proposer des versions de 170 et 204 ch avec des batteries de 51 et 64 kWh. Une version de 450 ch est aussi attendue.

Nissan Chill-Out

Sa présentation n’est pas sûre à 100 % pour l’année prochaine, mais Nissan a prévu l’introduction de 20 nouveaux modèles hybrides ou 100% électriques au cours des cinq prochaines années.

En attendant, le constructeur japonais a présenté une série de concept-cars (Chill-Out, Hang-Out, Max-Out et Surf-Out) préfigurant ses prochains modèles, dont le Chill-Out, une sorte de SUV coupé de dimensions compactes. Nous pourrions voir arriver sa version de série en 2023. Sans trop de surprise, il devrait reposer sur la plateforme du Nissan Ariya.

MG4 Mulan Triumph Edition

MG va se dévergonder en 2023. Après le Cyberster, MG va présenter la MG4 Mulan Triumph Edition (ce ne sera peut-être pas ce nom là en France).

Ce modèle développera de 450 ch et 600 Nm grâce à ses deux moteurs électriques. MG annonce que sa compacte atteint ainsi 100 km/h en seulement 3,8 secondes, de quoi affronter des références du segment des compactes sportives.

Kia EV9

Ce sera le plus gros véhicule de la gamme Kia, et il sera électrique. Décrit par Kia comme le « futur fleuron de la marque » , le futur EV9 n’a pour l’heure pas donné d’informations sur sa fiche technique, mais confirme qu’il reposera sur la même plateforme 100 % électrique E-GMP que l’EV6. Nul doute que le grand SUV reprendra également son architecture 800 volts.

Il se pourrait que ce nouveau venu reprenne aussi la batterie de 77 kWh du crossover électrique, et pourquoi pas celle de 58 kWh récemment arrivée dans la gamme même si l’autonomie serait sûrement un peu trop faible. Pour rappel, l’EV6 affiche des puissances allant de 170 à 577 chevaux pour la version GT.

Ora Lightning Cat

Cette berline électrique aux faux airs de Porsche Panamera pourrait arriver dès l’année prochaine en Europe. La nouvelle Ora Lightning Cat se décline en deux versions, à un et deux moteurs électriques.

La première développe 150 kW, soit environ 203 chevaux pour 340 Nm de couple, tandis que la seconde revendique une puissance de 300 kW, soit environ 407 chevaux pour un couple de 680 Nm. Son arrivée en France n’est pas certaine, mais elle devrait toutefois arriver en Europe via l’Allemagne et le Royaume-Uni dans un premier temps.

BYD Seal

Ce sera l’une des voitures électriques les plus attendues de 2023 : la BYD Seal. Pourquoi ? Car il s’agira de l’une des concurrente de la Tesla Model 3, même si ses proportions font penser à une Tesla Model S. Au total, pas moins de trois versions seront proposées au sein de la gamme pour cette BYD Seal.

La version la moins performante affichera alors une puissance de 204 chevaux issus de son unique moteur, tandis que la variante coiffant le catalogue associera deux moteurs électriques, revendiquant 218 et 204 équidés. Entre les deux, une déclinaison intermédiaire de 313 chevaux sera proposée, uniquement en propulsion.

Leapmotor T03

En voici une qui pourrait faire de l’ombre à la Dacia Spring. Elle possède toutefois une fiche technique légèrement différente comme l’indique le site de la marque. En effet, la citadine chinoise affiche une puissance de 80 kW, soit l’équivalent de 109 chevaux, contre seulement 44 équidés pour sa rivale roumaine.

Une seule motorisation est disponible, alors associée à une batterie Lithium-ion (LFP) de 41,3 kWh qui permet à cette nouvelle venue de parcourir environ 280 kilomètres selon le cycle WLTP. Bon, finalement, après avoir eu connaissance des prix, elle ne fera pas beaucoup d’ombre à la Spring, puisqu’elle a beau être deux fois plus puissante, elle est aussi deux fois plus chère. La Leapmotor T03 sera vendue en France à partir de 25 990 euros.

Les voitures électriques américaines

Les marques américaines ont été plus discrètes concernant leurs nouveautés en 2023, mais elles devraient être assez importantes. Nous ne disposons pas encore de toutes les informations concernant ces présentations, mais elles seront certainement plus nombreuses que les quatre que nous vous présentons aujourd’hui.

Ford Cougar

Ford va présenter un nouveau SUV électrique l’an prochain. C’est à peu près tout ce que nous savons aujourd’hui, à ceci près que le constructeur pourrait faire revivre un nom déjà bien connu, celui de Cougar, comme il l’a fait avec le Puma il y a quelques années.

Entre sa restructuration en Chine, et celle qui intervient en Europe, Ford est en pleine transition et l’arrivée de ce petit SUV pourrait lui permettre de s’immiscer dans un segment particulièrement prisé en ce moment sur le Vieux Continent.

1671878235 711 Voitures electriques quels sont les modeles les plus attendus

Tesla Model 3 restylée

Après plus de quatre ans de bons et de loyaux services, la Tesla Model 3 va enfin s’offrir une petite cure de jouvence. Parmi les nouveautés, il y aura une réduction du nombre de composants, ainsi que la simplification de l’intérieur, déjà très épuré. Cette version devrait aussi s’offrir de nouvelles batteries équipées des cellules 4680.

Cette refonte devrait également porter sur le système d’info-divertissement, qui devrait s’offrir quelques améliorations qui n’ont pas encore été détaillées. Toutes ces évolutions devraient permettre à la marque de réduire les coûts de production, et donc d’augmenter ses marges.

Fisker Pear

Le Fisker Ocean va bientôt avoir un « petit » frère. Le SUV américain, dont les livraisons débutent à peine, sera bientôt épaulé par le Pear, un modèle qui profiterait d’une grande connectivité et de nombreuses aides à la conduite d’après le constructeur. L’un des teasers montrait une face avant arborant un capteur semblable à un LiDAR, ce qui présage un système de conduite autonome très avancé.

Fisker a déjà annoncé que la voiture sera disponible sous deux configurations : en propulsion avec un seul moteur et en transmission intégrale avec deux blocs électriques. Elle proposera également deux packs batteries qui devraient être ceux de la Fisker Ocean. Les autonomies devraient être donc assez similaires et dépasser les 600 km.

Ce véhicule sera proposé à partir de 29 900 dollars aux États-Unis. Les réservations sont d’ailleurs déjà ouvertes. La voiture devrait arriver sur les routes américaines en 2024.

Tesla Cybertruck

Non, ce n’est pas une chimère, le Tesla Cybertruck devrait bien arriver sur nos routes à la fin de l’année 2023… lui qui a été présenté il y a de ça maintenant trois ans ! Initialement prévu pour 2021, comme vous avez pu le constater, le Cybertruck n’est pas encore sorti.

Pire encore, nous ne savons pas grand-chose à son sujet, alors que les clients ont été nombreux à le pré-réserver à sa présentation en 2019. Au total, trois déclinaisons devraient être proposées, dont les spécificités techniques pourraient légèrement varier sur la version définitive par rapport à ce qui avait initialement annoncé. Le pick-up sera alors équipé d’un, deux ou trois moteurs, tandis que son autonomie variera entre 400 et 800 kilomètres.

Si toutes les caractéristiques n’ont pas encore été dévoilées, on sait que le Cybertruck devrait être doté d’une architecture 800 volts comme les Porsche Taycan et autres Kia EV6.

Vous comptez faire le grand saut vers la voiture 100 % électrique ? Si aujourd’hui la technologie s’est largement démocratisée, il y a quelques différences à aborder par rapport à l’utilisation d’une voiture thermique. Voici…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

We wish to thank the writer of this short article for this outstanding material

Voitures électriques : quels sont les modèles les plus attendus en 2023 ?

Our social media profiles here as well as additional related pages here.https://yaroos.com/related-pages/