Test EcoFlow River 2 : une station de charge mobile qui cache bien son jeu

En quelques années à peine, EcoFlow s’est taillé une solide réputation dans le domaine des stations de charge mobile, nous reviendrons sur ce que nous entendons par cela. La marque asiatique a pleinement profité des bouleversements sociétaux induits par le Covid et notamment de l’engouement pour la VanLife. La gamme est vaste et nous vous proposons de découvrir avec nous le produit le moins onéreux de celle-ci, mais aussi le plus léger : la River 2.

Test réalisé par Emmanuel Armanet

Batterie nomade ECOFLOW RIVER 2 Portable Power Station

  • Boulanger

    299€

    Découvrir l’offre

  • Amazon

    333.87€

    Découvrir l’offre

EcoFlow est une entreprise créée en 2017 par des ingénieurs spécialisés dans le domaine des batteries et qui s’est très rapidement spécialisée dans l’énergie portable et renouvelable. Après l’envie de liberté post-confinement, EcoFlow s’ouvre une nouvelle voie royale avec la situation géopolitique et les tensions sur les marchés de l’énergie. Le spectre d’éventuelles coupures du courant et l’explosion tarifaire poussent beaucoup de consommateurs à consommer différemment et à s’équiper de solutions alternatives.

Mais qu’est-ce qu’une station de charge mobile ? Pour simplifier les choses, on pourrait dire que c’est une sorte de powerbank (les incontournables batteries externes USB) à la sauce XXL. Ces produits se distinguent par leur capacité supérieure, par la possibilité d’alimenter des appareils destinés à se brancher sur une prise secteur et par l’utilisation possible de panneaux solaires pour les recharger. Autant d’ingrédients repris par la River 2 qui débarque sur le marché au prix de 299 €.

À lire aussi : meilleures batteries externe, quel modèle choisir ?

EcoFlow River 2

Le tour du propriétaire

La nouvelle River reprend les codes esthétiques des autres produits de la marque avec sa carrosserie en plastique de belle facture jouant sur le contraste entre une partie supérieure gris clair et le reste qui adopte une robe anthracite. On remarque très rapidement la poignée de transport sur l’arrière de la batterie. Celle-ci peut être assez facilement manipulée, mais il ne s’agit pas pour autant d’un produit destiné à être glissé au fond de votre sac à dos ou à être porté en randonnée sur dix kilomètres bien que cela soit à notre sens possible. La River 2 pourra en revanche facilement vous accompagner entre votre voiture et, par exemple, votre lieu de bivouac si celui-ci n’est pas très éloigné. Notons au passage que plus d’un kilogramme a été gagné par rapport à la précédente génération.EcoFlow River 2

Le panneau avant est en grande partie occupé par les différentes prises destinées plus particulièrement à vos appareils. Vous trouverez ainsi deux prises USB-A et une prise USB-C. Les deux premières peuvent fournir une puissance maximale de 12 W. La prise USB-C peut quant à elle offrir une puissance de 60 W, mais elle présente la particularité de pouvoir être aussi utilisée pour recharger la River 2. Un bloc secteur d’un ordinateur portable fera très bien l’affaire. En haut à gauche, nous trouvons une prise allume-cigare 12V (auto) et 24V (camion). Elle ne sert pas à alimenter un appareil, mais à recharger l’EcoFlow dans la limite de 100 W. Nous aurions apprécié que ce connecteur fonctionne aussi en sortie. Nous avons par exemple un mini compresseur très pratique pour gonfler un bateau pneumatique qui fonctionne sur allume-cigare. Le brancher sur la River 2 permettrait de le gonfler au plus près de l’eau.EcoFlow River 2

À droite, la prise secteur femelle Schuko (prise européenne avec les connecteurs terre sur les côtés et non au centre) pourra accueillir tous vos appareils dans la limite des 300 W avec en sus la gestion d’une surtension jusqu’à 600 W. Il s’agit de la fonction X-Boost. Lorsque l’on branche un appareil consommant plus de 300 W, la batterie EcoFlow ne se met pas en surtension, mais abaisse sa tension et son ampérage.

Deux boutons permettent d’activer l’allume-cigare et la prise secteur. Nous avons un peu de mal à comprendre leur utilité, mais rien de dramatique, il suffit d’y penser. Nous trouvons aussi un bouton cuivré pour allumer la River 2. Au centre trône un écran de contrôle bien lisible. Il est divisé en trois zones :

  • à gauche, le temps d’utilisation restant au regard de la puissance délivrée en sortie par la batterie ou le temps de charge restante lorsque c’est la River 2 qui fait le plein;
  • au centre le niveau de charge de la batterie;
  • à droite les puissances entrantes et sortantes.

L’arrière de la station présente un gros ventilateur encadré par une prise pour le câble d’alimentation secteur (la puissance de charge maximale admissible est de 360 W) et un connecteur MC4 pour des panneaux solaires dans la limite de 110 W.EcoFlow River 2

Une nouvelle génération de cellules

À l’intérieur, la River 2 s’appuie sur une batterie composée de nouvelles cellules LiFePO4. Il s’agit de cellules de technologie LFP pour Lithium Fer Phosphate qui présentent de nombreux avantages par rapport à du lithium ion traditionnel. Cela commence dès leur fabrication, car le cobalt et le nickel ne sont pas utilisés, des matériaux rares dont l’exploitation est fortement spéculative sur un fond de pénurie et d’exploitation de la main-d’œuvre africaine.EcoFlow River 2

De plus, ces cellules se recyclent beaucoup facilement et se montrent nettement moins toxiques pour l’environnement. À l’usage, le principal atout des cellules LiFeP04 ou LFP est leur durabilité. Elles peuvent ainsi encaissées plus de 3 000 cycles de charge dans le cas de la River 2 contre environ 500 pour la précédente mouture. Ce chiffre signifie qu’il faut au moins 3 000 cycles pour que la capacité de la batterie tombe sous les 80 % de sa capacité originelle. De quoi atteindre selon EcoFlow une durée de vie de 10 ans d’utilisation quotidienne, 9,6 années pour être précis, mais notons que le produit est quant à lui garanti 5 ans.

A lire aussi : meilleures stations d’énergie portables, quel modèle acheter ?

Ces cellules nouvelle génération résistent aussi très bien aux montées en température et aux différents risques habituels que peut rencontrer une batterie (la surchauffe donc, mais aussi les surtensions…). Alliées à un BMS entièrement revu (le BMS est l’électronique qui va gérer la batterie en contrôlant ses paramètres de fonctionnement, mais aussi sa recharge), les qualités intrinsèques de la technologie LFP permettent aussi à EcoFlow de réduire considérablement le temps mis pour une recharge avec un gain de 38 % par rapport à la première River.EcoFlow River 2

Petit point négatif, les cellules LFP présentent une densité énergétique inférieure d’une dizaine de pour cent par rapport à leurs homologues traditionnelles. La densité énergétique est tout simplement le rapport volume/capacité d’une batterie. La River 2 affiche ainsi une capacité de 256 Wh contre 288 Wh pour son aînée.

Une application complète

La station dispose du Wi-Fi et du Bluetooth pour fonctionner de concert avec l’application pour smartphone. Cette application se substitue à l’écran pour afficher toutes les informations sur son fonctionnement. Pratique par exemple si la River 2 est dans le coffre de votre voiture et que vous voulez garder un œil sur elle. L’application, qui affiche une traduction française très honorable, permet aussi de mettre à jour le firmware de la batterie, des mises à jour assez fréquentes qu’il convient d’appliquer pour tirer 100 % du produit.EcoFlow River 2

De nombreux réglages avancés sont aussi accessibles depuis son smartphone.Vous pourrez ainsi ajuster la vitesse de charge secteur entre 100 et 360 W. En réduisant celle-ci, vous épargnerez les cellules de la batterie. Le courant d’entrée de la prise allume-cigare peut être réglé sur 4, 6 et 8 A. Il est possible d’arrêter la recharge lorsque la batterie atteint les 80 % de charge… Les possibilités sont nombreuses donc.EcoFlow River 2

Une charge rapide

La recharge sur secteur en utilisant la puissance maximale est effectivement très rapide, surtout si vous adoptez le réflexe des automobilistes roulant en voiture électrique en ne cherchant pas systématiquement à atteindre les 100 % de charge. Le 0 à 80 % prend en effet une petite quarantaine de minutes et il faut compter 25 minutes supplémentaires pour obtenir les 20 % restants, en optant bien entendu pour la puissance d’entrée maximale (360 W). Nous avons pu utiliser également le panneau solaire portatif de 110 W proposé par la marque au prix de 339 €. En hiver et sous un ciel plutôt chargé, soit des conditions pas franchement idéales, le panneau en question a produit entre 35 et 50 W soit plus de 4 heures pour passer de 0 à 80 %. La prise MC4 est un standard très répandu dans le monde du solaire et il est possible d’utiliser un panneau d’une autre marque.EcoFlow River 2

Le bloc secteur d’un Dell XPS 13 Plus de 65 W permet de recharger sans problème la River 2 via USB-C à la puissance maximale admise par ce mode de recharge soit les 60 W annoncés. Nous aurions apprécié d’avoir la possibilité de régler les plages horaires de recharge pour profiter des heures creuses, une fonction que l’on retrouve sur certains robots aspirateurs Roborock.

Une charge rapide déclenche invariablement le ventilateur pour que les batteries conservent une température optimale. Des sondes permettent à celui-ci de fonctionner lorsque c’est nécessaire seulement. Et c’est plutôt une bonne nouvelle, car ce ventilateur souffle plutôt fort. Cela paraît très bruyant lorsque la River 2 est utilisée à l’intérieur, mais cela ne nous a pas vraiment gênés en voiture ou en extérieur.EcoFlow River 2

Petit conseil : pensez à éteindre la station lorsqu’elle n’est pas utilisée. Cela peut se faire automatiquement après un certain temps que vous pourrez personnaliser depuis l’application ou tout simplement en appuyant sur le bouton d’allumage. En effet, la batterie peut perdre quelques % lorsqu’elle est en veille.

Une River 2 pour quoi faire ?

L’utilisation de ce produit tournera principalement autour de ses possibilités d’alimenter en énergie des périphériques divers. Celles-ci se feront apprécier en situation de mobilité, mais aussi à la maison. Avec elle, vous pourrez vous servir de votre ordinateur portable durant des heures : lors d’un bivouac loin de toute prise de courant ou dans la voiture. A l’aide de cette batterie, nous avons pu recharger totalement un Dell XPS 13 Plus quasiment 3 fois, ce qui nous donne environ 2,5 jours d’utilisation !EcoFlow River 2

Bien entendu, il est possible de recharger simultanément plusieurs appareils, un PC, un smartphone, une tablette ou encore une enceinte portable. La présence d’une prise électrique rend aussi possible le branchement d’appareils pas vraiment pensé pour les nomades, des produits ne disposant pas forcément de batterie. Nous pensons notamment à de l’éclairage ou encore à une glacière électrique. Le temps de fonctionnement dépendra alors bien entendu de la puissance de l’appareil, mais ce que nous pouvons vous affirmer c’est que les promesses d’EcoFlow sont tenues. Autre utilisation que nous avons eue de la River 2, un coup de boost à la batterie d’un VTT à assistance électrique, histoire de faire une petite boucle supplémentaire après une grosse sortie matinale. Sa petite taille destinant cette station à une utilisation plutôt typée « outdoor », nous aurions apprécié qu’elle bénéficie d’une certification de résistance aux projections d’eau ou à un petit crachin, ainsi qu’au sable.EcoFlow River 2

Au-delà de ces exemples plutôt orientés « loisirs », une station comme la River 2, et a fortiori ses grandes heures embarquant une batterie de plus forte capacité et davantage de puissance de sortie, peut être utile dans de nombreuses autres circonstances. Nous avons ainsi pu alimenter une baladeuse électrique pour faire les niveaux d’une voiture stationnée dans un box non éclairé. La River 2 est donc capable d’amener l’électricité dans des espaces qui en sont privés comme un cabanon de jardin. Vous pourrez alors y recharger de l’outillage électroportatif voire un robot-tondeuse à gazon.

À la maison, la River 2 peut servir de source d’énergie de secours pour continuer à utiliser certains appareils comme un PC (dans la limite des 300 W). Nous avons ainsi pu travailler coupés du réseau électrique de la maison avec notre PC, un moniteur secondaire et une imprimante multifonction durant plusieurs heures. En cas de coupure de courant, ne nous dites pas que vous n’y avez pas pensé, la River 2 peut tout à faire alimenter un aquarium ou même un matériel médical ou encore la box Internet de la maison.EcoFlow River 2

Cette station offre un temps de commutation automatique inférieur à 30 ms. En clair, elle peut remplacer un onduleur. L’idée est simple. Branchez-la au secteur et branchez sur la station par exemple la pompe de votre aquarium. En temps normal, le courant de la maison transitera au travers de la River 2 pour alimenter l’aquarium. Mais en cas de coupure de courant, la River 2 prendra moins de 30 ms pour prendre le relais. Pratique, non ? Attention, certains appareils se montrent plus sensibles et réclament une commutation encore plus rapide. Un NAS Synology par exemple s’est éteint.

Nous avons ensuite tenté le diable en branchant un aspirateur-traîneau d’une puissance de 1 400 W. Sans surprise, la River 2 se met en sécurité et sort indemne de l’expérience. Fait intéressant, en abaissant le variateur de puissance, nous avons pu lancer l’aspirateur aux limites des 600 W atteignables via la fonction X-Boost.EcoFlow River 2

Un tarif plus agressif

Les produits EcoFlow ont souvent été salués pour leur qualité et la River 2 ne fera pas exception à la règle. Toutefois, ils ont également été mis à l’amende pour leur tarif élevé. Nous ne pensons pas que ce soit le cas de ce nouveau produit qui débarque au prix de 299 €, soit une cinquantaine d’euros de moins que sa devancière. Certes c’est un prix encore élevé, mais mettons-le en perspective. Une batterie externe de forte capacité issue du catalogue d’une grande marque peut coûter une belle somme. La Mophie powerstation pro XL d’une capacité de 25 000 mAh est vendue 250 € environ avec simplement trois prises USB-C.

La concurrence fourbit ses armes. Nous attendons beaucoup la nouvelle Bluetti EB3A qui présente une capacité légèrement supérieure (268 Wh) avec l’utilisation de cellules LiFePO4.EcoFlow River 2

We would like to give thanks to the writer of this write-up for this outstanding web content

Test EcoFlow River 2 : une station de charge mobile qui cache bien son jeu

Discover our social media profiles as well as other related pageshttps://yaroos.com/related-pages/