Plonger dans les imaginaires de l’Intelligence artificielle

Plongeons dans les imaginaires de l’IA : du Frankenstein de Mary Shelley en 1818 au film Her de Spike Jonze deux siècles plus tard, s’ajoutent la machine humanoïde Terminator aussi bien que les androïdes de Philip K. Dick. Mais également le mythique 2001, L’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick…

Toutes ces réalisations oeuvres à la réinvention de la « singularité technologique » par le chercheur et écrivain de science-fiction Vernor Vinge, il semble aujourd’hui indispensable, pour comprendre l’impact de l’intelligence artificielle sur nos sociétés, de faire un détour par ses œuvres de fiction marquantes.

Et si l’analyse des multiples créations du genre s’avérait aujourd’hui indispensable non seulement pour la connaissance de l’IA, mais pour agir demain sur notre devenir au-delà même de la technologie ?

La conférence s’inscrit dans le cadre du projet “CulturIA“, pour une histoire culturelle de l’Intelligence Artificielle. L’hypothèse de recherche de s’appuie sur la nécessité de comprendre l’IA non seulement comme un ensemble d’algorithmes, mais aussi comme une « technoculture ».

Autrement dit, un segment où les sciences impliquées (mathématiques, sciences de l’information et sciences cognitives) sont inscrites dans des institutions qui configurent les pratiques scientifiques, mais également dans des contextes culturels situés et dans des imaginaires qui impliquent des idéologies, des fictions et des représentations sensibles. 

Concevoir et réfléchir

Ariel Kyrou, de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, ouvre le bal de différentes conférences proposées en ligne. Pour y assister, prendre contact avec les organisateurs à cette adresse (diffusion par Zoom). Il utilise la science-fiction, la contre-culture et les arts contemporains autant que la philosophie pour penser et panser le monde d’aujourd’hui. Il est directeur éditorial du Laboratoire des solidarités de la Fondation Cognacq-Jay et membre du collectif de rédaction de la revue Multitudes.

Notons qu’en avril prochain, le livre d’Ariel Kyrou, Dans les imaginaires du futur, sera publié en format poche (collection Hélios chez Actusf). Les deux imaginaires du futur les plus forts aujourd’hui sont la démesure technologique et l’apocalypse environnementale. Ils se conjuguent pour susciter en nous une sidération, un court-circuit de la pensée et de l’action. 

L’enjeu de cet essai c’est de sortir de cette impasse en traçant des chemins et un horizon pour y arriver : la construction d’utopies politiques, lucides sur le long terme, d’inspiration anarchiste et terrestre, contre l’idéologie dominante et en toute conscience des risques de dystopie. 

Sa méthode : considérer les séries TV et les films de cinéma, les BD, les romans et les nouvelles de science-fiction comme une extraordinaire source de savoirs et de pistes pour comprendre les impasses actuelles de l’écologie et du tout numérique, puis tenter d’entrouvrir des voies alternatives pour demain.

Crédits photo : Arseny Togulev/ Unsplash

We want to say thanks to the author of this post for this incredible content

Plonger dans les imaginaires de l’Intelligence artificielle

Visit our social media accounts along with other related pageshttps://yaroos.com/related-pages/