Lensa AI : cette IA enflamme Instagram, mais cache un côté sombre – LeBigData.fr

L’application Lensa AI connait un succès fou depuis plusieurs jours. Sa nouvelle fonctionnalité « Magic Avatars » permet de créer de l’art numérique à partir de vos selfies grâce à l’IA, et de nombreux internautes l’utilisent pour leurs photos de profil sur les réseaux. Problème ? Derrière l’apparente magie, cette appli dissimule des côtés sombres… découvrez tout ce que vous devez savoir !

Si vous utilisez Instagram, vous avez sans doute remarqué une nouvelle tendance au cours des derniers jours. De nombreux utilisateurs utilisent une image d’art numérique en guise de photo de profil.

En réalité, ces avatars sont générés automatiquement à partir de simples selfies avec une nouvelle application mobile d’intelligence artificielle : Lensa AI.

Depuis quelques jours, ce logiciel a connu une véritable hype et se hisse actuellement en première place du classement des applications gratuites sur l’App Store iOS.

Qu’est-ce que Lensa AI ?

lensa ai magic avatars

À l’origine, Prisma AI a lancé son outil de retouche photo Lensa en 2018. Cette appli prétend emmener la photographie « au prochain niveau » grâce à divers outils tels qu’une retouche faciale et un correcteur magique capable de « perfectionner les imperfections faciales ».

Toutefois, ce n’est qu’en novembre 2022 que la firme a ajouté une nouvelle fonctionnalité « Magic Avatars ». Cet outil permet de transformer n’importe quel selfie en autoportrait numérique dans une large variété de styles artistiques, avec différentes thématiques allant de la pop aux animes en passant par la féérie.

Lensa est créée par l’entreprise Prisma Labs, basée en Californie et fondée en 2016 par Alexey Moiseenkov et une équipe de développeurs russes.

Comment ça marche ?

L’outil Magic Avatars de Lensa repose en fait sur le générateur d’images open-source Stable Diffusion. Cette puissante IA génère des images à partir de « prompts » pouvant être des descriptions textuelles, mais aussi des images. Consultez notre dossier complet à cette adresse pour tout savoir.

En l’occurrence, Magic Avatars utilise Stable Diffusion pour créer des images en se basant sur les selfies fournis par l’utilisateur, et sur des mots comme « Fantasy » pour générer des images correspondant à des thématiques spécifiques.

Le succès de Lensa AI s’inscrit dans la continuité de l’essor des IA génératives. Après les modèles Text-to-Image comme DALL-E et Midjourney, capables de créer des images à partir de texte, le chatbot ChatGPT crée également le buzz depuis quelques jours…

Combien ça coûte ?

L’application Lensa AI est disponible gratuitement sur iOS et Android. Toutefois, l’utilisation du service est en réalité payante.

Vous pouvez tester la version d’essai gratuite pendant 7 jours. Par la suite, vous devrez souscrire à un abonnement annuel dont le tarif varie de 14,99$ à 49,99$.

Un paiement additionnel est requis pour les Magic Avatars. Le prix est réduit de 51% pour les abonnés, et s’élève à 3,99$ pour 50 images, 5,99$ pour 100 images, et 7,99$ pour 200 images.

Ce coût peut sembler élevé, mais Lensa affirme que « Magic Avatars consomme énormément de puissance de calcul pour créer des avatars formidables ». Selon la firme, le service est « aussi abordable que possible ».

Comment créer un Avatar Magique avec Lensa ?

Pour créer votre Avatar Magique, commencez par télécharger Lensa AI sur iPhone ou Android. Ouvrez l’application, et cliquez sur l’onglet « Photos ». Cliquez sur le bouton jaune « Magic Avatars ».

En cliquant sur « Continuer », l’appli vous demandera de télécharger entre 10 et 20 selfies. Il est recommandé de choisir des portraits d’adultes, et de varier les arrière-plans et les expressions faciales. En revanche, évitez les photos de groupes, les clichés d’enfants, les visages couverts et les photos de nus.

Après avoir chargé vos photos, sélectionnez votre genre. Vous devez à présent procéder au paiement et patienter 20 minutes.

Lorsque les avatars sont prêts, vous recevez une notification. Il est possible de choisir parmi les différents styles comme Fantasy, Princesse Fée, Focus, Pop, Stylé, Anime, Léger, Mignon, Irididescent ou Cosmique. Les images peuvent être téléchargées et utilisées à votre guise, notamment comme photos de profil sur les réseaux.

Les points faibles de Lensa AI

Avant de générer des Avatars Magiques, Lensa AI prévient que les images risquent de comporter des imprécisions telles que des défauts et des artefacts. Cet avertissement doit être accepté avant de lancer le processus.

Vous obtiendrez parfois des images avec plusieurs têtes ou plusieurs membres. Votre avatar pourrait aussi avoir des yeux de couleurs différentes, mais ceci peut donner un style.

Un plagiat automatisé ?

Depuis le lancement de Magic Avatars, Lensa a connu plusieurs controverses. Des artistes ont accusé l’entreprise Prisma Labs derrière cette application de dérober les oeuvres de créateurs numériques.

L’artiste Jon Lam de Riot Games a expliqué à NBC News que les modèles IA sont entraînés à partir des travaux d’autrui. Pire encore, la graphiste Lauryn Ipsum révèle que les signatures des artistes sont toujours visibles sur certaines images…

Ceci s’explique par le fait que Stable Diffusion est entraînée sur les créations de nombreux artistes n’ayant pas donné leur consentement explicite pour l’usage de leur travail par Prisma Labs.

Plusieurs artistes appellent à boycotter purement et simplement l’art généré par IA. L’artiste vocale Jenny Yobokori explique par exemple que les applications comme Lensa sont « prédatrices et cherchent à remplacer les artistes ».

Le 6 décembre 2022, Prisma Labs a tenté de répondre à ces critiques sur Twitter. Selon ses dires, « l’IA apprend à reconnaître les connexions entre les images et leurs descriptions, pas les oeuvres d’art ».

Ainsi, « le modèle développe des principes opérationnels pouvant être appliqués à la génération de contenus. C’est pourquoi les résultats ne peuvent être décrits comme des répliques exactes d’une oeuvre d’art en particulier ».

L’entreprise affirme que son IA « ne remplacera pas les artistes numériques », tout comme « le cinéma n’a pas tué le théâtre et les logiciels de comptabilité n’ont pas fiat disparaître la profession ». Selon elle, l’intelligence artificielle n’est qu’un outil d’assistance.

L’IA qui déshabille les femmes

lensai ai nu

Outre les accusations de plagiat et les inquiétudes liées aux données personnelles, Lensa AI est critiquée pour le contenu généré. La façon dont les portraits de femmes sont conçus pose problème.

Certaines utilisatrices dénoncent notamment des portraits excessivement sexualisés, perpétuant les stéréotypes misogynes. Par exemple, même si une femme se contente de fournir des selfies en guise de modèles, l’IA peut générer des images d’avatars en petite tenue.

Par conséquent, les esprits mal placés peuvent aisément détourner cette application pour créer des représentations érotiques de n’importe qui. Par exemple, lors d’un test, le site TechCrunch à utilisé Lensa pour créer des avatars de célébrités seins nus à partir de montages photos de têtes d’actrices sur des corps topless. Dès lors, on peut craindre que cette IA soit utilisée par des amoureux éconduits à des fins de Revenge Porn

Quels dangers pour vos données ?

Certains experts en confidentialité craignent que l’application Lensa puisse conserver les photos téléchargées par les utilisateurs. Pourtant, l’appli précise bien que les photos seront immédiatement supprimées des serveurs dès que les Avatars sont prêts.

L’entreprise Prisma Labs l’a également confirmé sur Twitter : « dès que les avatars sont générés, les photos des utilisateurs et le modèle associé sont effacés de façon permanente de nos serveurs, et le processus recommence à la requête suivante ».

Toutefois, toute application collectant les données d’un téléphone est techniquement capable de collecter d’autres données privées. Dans ses conditions d’utilisation, Prisma Labs précise « ne demander aucune métadonnée attachée aux photos téléchargées », mais admet que « les métadonnées telles que les geotags peuvent être associées aux photos par défaut ».

Il est donc difficile de savoir si vos données personnelles ou votre position géographique sont partagées avec l’application, même involontairement…

Par ailleurs, la firme déclare que les utilisateurs « gardent tous les droits sur leur contenu ». Néanmoins, il est aussi précisé que les utilisateurs octroient à Prisma le droit d’exploiter les données pour « exploiter, développer et améliorer Prisma et ses produits nouveaux ou existants ».

L’entreprise reçoit l’autorisation d’utiliser, reproduire, modifier, adapter, traduire ou créer des oeuvres dérivées à partir du contenu des utilisateurs. Ceci concerne tout type de contenu, même s’il inclut le nom de l’individu ou toute autre information permettant de l’identifier. Cette autorisation est « perpétuelle et transférable », et ne donne le droit à « aucune compensation additionnelle ».

En utilisant Lensa, vous autorisez donc Prisma a exploiter vos données pour entraîner ses algorithmes de réseaux de neurones artificiels, tester et surveiller l’efficacité de l’appli en vue de l’améliorer, fournir du contenu et des informations personnalisées, et pour diagnostiquer ou résoudre les problèmes techniques…

Que faire si vous avez déjà utilisé cette appli ?

Si vous avez fourni vos photos à Lensa, vous craignez peut-être que vos données soient exploitées. Sachez que vous pouvez envoyer un email à l’adresse privacy@prisma-ai.com pour demander « l’accès, la modification, la correction, la mise à jour ou la suppression » de vos données personnelles.

Si vos photos sont utilisées dans des publicités, vous pouvez aussi envoyer un email à contact@lensa-ai.com pour annuler cette permission. Les requêtes approuvées peuvent prendre jusqu’à 90 jours pour être traitées.

Cependant, les conditions d’utilisation précisent aussi que Prisma peut vous contacter pour mieux comprendre votre requête et « rejeter une requête de changement d’information si nous croyons que ce changement violerait une loi ou une exigence légale ou rendrait les informations incorrectes » …

En conclusion, même si les Avatars Magiques de Lensa font le buzz sur Instagram, mieux vaut réfléchir à deux fois avant de suivre la tendance. Si vous décidez d’utiliser cette application, il est vivement recommandé de lire attentivement les conditions d’utilisation au préalable…



We wish to thank the writer of this write-up for this incredible web content

Lensa AI : cette IA enflamme Instagram, mais cache un côté sombre – LeBigData.fr

Check out our social media accounts along with other related pageshttps://yaroos.com/related-pages/