Comment Israël se prépare-t-il aux futures pandémies? – I24NEWS

Le centre médical Sheba et NIH ont annoncé le lancement officiel d’un Institut de recherche pour la gestion des futures pandémies

En février 2020, les premiers patients contaminés par le coronavirus posaient le pied en Israël après avoir séjourné sur le navire Diamond Princess, foyer majeur d’infection à l’époque. Six d’entre eux sont alors placés en quarantaine à l’hôpital Sheba, le plus grand centre médical d’Israël et l’un des dix meilleurs au monde. Le 11 mars 2020, l’OMS déclarait le coronavirus comme ‘pandémie mondiale’, une annonce qui allait considérablement changer la face du monde pour les années à venir. Pour contrer les futures pandémies et ses conséquences dévastatrices, le centre médical Sheba et l’Institut national de la santé américain (NIH) se sont donc rapidement associés. i24NEWS a eu l’immense privilège d’assister à la signature de ce partenariat prometteur pour le lancement officiel de l’Institut Sheba de recherche sur les pandémies (SPRI). Le SPRI travaillera notamment sur la recherche multidisciplinaire, multidimensionnelle et collaborative, ainsi que sur les maladies infectieuses, avec le soutien du ministère de la Santé.

“Ce furent probablement les trois années les plus intenses et les plus difficiles de ma vie”, analyse le Pr Gili Regev-Yochay, directrice de l’Institut de recherche sur les pandémies de Sheba et de l’unité des maladies infectieuses. “Lorsque j’ai vu les premiers membres de notre personnel à Sheba être infectés et s’éteindre devant nous, j’ai eu très peur, c’était comme si un tsunami déferlait et c’est à ce moment précis que j’ai pris conscience de l’immense tâche qui nous attendait.”

Caroline Haïat/i24NEWSLe Pr Gili Regev-Yochay, Sheba, le 22.12.22

La pandémie a eu un énorme impact sur la société et a entraîné de sérieux dommages sur la santé mentale de la population. Et les hôpitaux en particulier, pris de court par la multiplication des infections et la dangerosité de cette maladie que personne ou presque n’avait prévue, ont dû rapidement trouver des solutions.

“En décembre 2020, j’ai été l’une des premières à recevoir le vaccin. Nous nous sommes aperçus que c’était en effet l’une des façons les plus sûres de venir à bout de la pandémie, mais nous devions aussi convaincre les antivax qui craignaient ce vaccin. On devait leur expliquer sa pertinence; certains chercheurs répandaient des fake news à propos des vaccins et ont ainsi mis en danger la vie de nombreuses personnes” se souvient Gili. 

“Nous pouvons désormais affirmer que les vaccins ont fait la différence en termes de mortalité, mais nous avons encore plusieurs défis à relever. Nous devons être prêts pour la prochaine pandémie qui est déjà en route. Je suis sûre que cette collaboration permettra de belles découvertes; en plus du NIH, nous avons également développé des partenariats avec des universités et des instituts dans le monde afin d’élargir nos compétences en matière de lutte contre les épidémies”, a-t-elle ajouté.

“La création de l’Institut de recherche constitue une étape importante dans nos efforts continus pour prévenir et combattre les futures épidémies et pandémies”, explique le professeur Gili Regev-Yochay. “Nous espérons que la découverte des agents pathogènes et des maladies infectieuses amènera des résultats sanitaires qui, non seulement améliorent mais protègent la vie des patients dans le monde entier.”

Caroline Haïat/i24NEWS
Caroline Haïat/i24NEWSSignature du partenariat entre Sheba et NIH, le 22.12.22

Un Institut de recherche prestigieux

La naissance de SPRI fait suite à des recherches récentes menées par Sheba et publiées dans le New England Journal of Medicine, qui démontrent la nécessité de doses de rappel du vaccin à ARNm et indiquent le moment idéal pour les administrer. Cette recherche était basée sur une cohorte de quelque 10 000 membres du personnel de Sheba qui ont participé à une étude en cours mesurant l’efficacité des vaccins contre le Covid actuellement disponibles. Travaillant directement avec le NIH Vaccine Research Center dans le Maryland, les chercheurs du SPRI donneront la priorité à l’innovation dans le diagnostic des pathogènes émergents et à l’épidémiologie visant à contribuer aux prévisions des futures menaces virales et bactériennes.

“Le cœur de la mission des NIH et du Vaccine Research Center est l’application des connaissances scientifiques et technologiques pour concevoir et développer des vaccins et des produits biologiques contre les maladies infectieuses. Ensemble, avec Sheba, nous pouvons transformer les découvertes en véritables avancées en matière de santé”, a affirmé le professeur Daniel Douek, chef de la section immunologie humaine du Vaccine Research Center des NIH et conseiller scientifique principal nouvellement nommé de SPRI. Le NIH est la principale agence fédérale qui mène et soutient la recherche médicale fondamentale, clinique et translationnelle, et qui étudie les causes, les traitements et les remèdes pour les maladies.

Caroline Haïat/i24NEWS
Caroline Haïat/i24NEWSLe Pr Daniel Douek, le 22.12.22

“Nous échangeons les échantillons entre les laboratoires de Sheba et de NIH, les équipes travaillent dessus et les renvoient avec leurs annotations, c’est en réalité le même laboratoire, simplement divisé sur deux campus différents. Toutes les deux semaines, nous avons une réunion par zoom avec les chercheurs américains et israéliens, et nous sommes constamment en contact pour se tenir à jour des résultats”, assure le Pr Douek à i24NEWS.

Israël, leader mondial en matière de santé

Pour le Pr Dror Harats, vice-président de la recherche et développement à Sheba, la collaboration avec NIH a sans aucun doute permis de positionner le centre médical israélien à un rang unique sur la scène internationale. “Dès l’apparition du Covid en Israël, à Sheba nous nous sommes immédiatement mis au travail, nous envoyions des échantillons de virus de patients malades aux équipes du Pr Douek et nous avons pu récolter rapidement des informations sur les différentes phases de cette terrible maladie afin de mieux la combattre”.

Près de trois ans après l’apparition du coronavirus, Israël a effectivement passé un cap dans la gestion de la pandémie et prouvé qu’il était capable de fusionner ses efforts nationaux et de fonctionner en tant que société pour affronter un fléau sanitaire de grande ampleur.

Caroline Haïat/i24NEWS
Caroline Haïat/i24NEWSYitzhak Kreiss, directeur général du centre médical Sheba à Tel Hashomer.

“Depuis 72 ans, Israël est connu pour remporter des batailles, et pour être un état pionnier, mais en 2020, Israël est entré dans une nouvelle dimension en devenant l’une des premières nations à vaincre le Covid. Nous avons été une lumière pour les nations en éclairant la voie grâce à la science et à la vaccination. Sheba a été le premier hôpital du monde à créer des unités spéciales covid et le premier à vacciner. Mais quand on regarde vers l’avenir, on doit se demander quelle est notre responsabilité? Nous avons très vite compris que pour avancer sereinement, nous avions besoin d’un partenaire de choix dans cette grande aventure, un partenaire engagé pleinement comme nous l’étions en faveur du bien-être de la population et avec qui nous pourrions également partager des valeurs et des traditions. Nous avons désormais l’immense opportunité d’avoir un impact certain sur le monde et c’est un phénomène assez rare”, a déclaré Yitzhak Kreiss, directeur général du centre médical Sheba à Tel Hashomer.

Selon le Pr Daniel Douek, une nouvelle pandémie est inévitable, mais sa date, même approximative, reste impossible à déterminer. Le pays est cependant mieux armé. “Israël est très avancé sur le plan académique et technologique et peut vraiment faire la différence. Israël est brillant pour créer des moyens intelligents et efficaces pour repousser les menaces sanitaires”, a-t-il conclu.

Caroline Haïat est journaliste pour le site français d’i24NEWS

We would love to thank the writer of this article for this incredible material

Comment Israël se prépare-t-il aux futures pandémies? – I24NEWS

Our social media profiles here as well as other related pages herehttps://yaroos.com/related-pages/